25 juil. 15

Dernier restaurant avant la fin du monde (H2G2 t2)

Continuons sur la lancée menée par Douglas Adams avec le deuxième tome, et les mêmes personnages que pour le précédent : un robot dépressif, un humain en peignoir, un président égotique en cavale et un astrostoppeur. Oui, je parle du robot en premier, parce que c'est le personnage qui m'a le plus marqué. A la fin du livre précédent, la Terre est détruite, et la joyeuse (sauf Marvin le robot, évidemment) équipe est dans l'espace. C'est à ce moment là que les Vogons les attaquent, les Vogons qui ont absolument besoin de tuer... [Lire la suite]

23 juil. 13

Deutsche Qualität (5)

Il est peut-être 23 h 30, les enfants doivent être couchés. Du moins, devraient-ils l’être. Nouveau joujou proposé, des guitares lance-flamme. Je ne les connaissais pas, celles-là ! Puis, c’est encore Flake qui en prend pour son grade. Bâillonné, à quatre pattes, il subit les sévices du chanteur qui lui impose une douche en bon et due forme, avant de l’adresser au public. La scène se passe sur une plate-forme surélevée, mêlant allègrement horreur et grotesque, dans un alliage dont seul Rammstein a le secret. Encore une fois, Flake... [Lire la suite]
23 juil. 13

Deutsche Qualität (4)

D’autant que ce n’est pas fini. Sans doute la chanson la plus travaillée de Rammstein, et la plus réussie. Sans doute leur hymne, « MEIN TEIL » prend la suite. La mise en scène, vous connaissez, je me suis étendu dessus il y a un an et demi. En fait, regarder un concert pour la seconde fois, et au premier rang permet d’apprécier les détails, d’examiner la lumière, le décor, et, dans le cas présent, les effets scéniques. Ainsi, ais-je pu percer à jour la magie du chaudron en feu. Certes, Till est équipé d’un lance-flamme aux... [Lire la suite]
23 juil. 13

Deutsche Qualität (3)

Un rideau cache l’ensemble de la scène, tout est plongé dans le noir. Une série de notes angoissantes s’élèvent progressivement, suivies d’une quinte d’explosions. Des fusées jaillissent derrière le rideau, illuminant dans leur flash le décor. Le calme revient sur scène, tandis que l’excitation s’étale comme une trainée de poudre dans le public. Certains ont besoin d’une poignée de chansons pour chauffer leur auditoire, ce n’est pas le cas pour Rammstein. Deuxième salve de fusées, qui pètent en même temps que la batterie. Je n’ai... [Lire la suite]
23 juil. 13

Deutsche Qualität (2)

 Sur le terrain, je constate que les écrans sont apportent des conseils judicieux. « Il fait chaud, pensez bien à vous hydrater, mettre un chapeau, et tartinez vous de crème solaire ». Heu, juste pour info, la crème solaire, c'était pas le contenu du flacon que le videur m’a confisqué parce qu’il s’agissait d’une potentielle arme de destruction massive ? Si ? Autant pour moi, j’ai cru, l’espace d’un instant, et avec satisfaction, être un terroriste. Sur la droite, derrière des stands et autres barnums, la grande scène apparut... [Lire la suite]
23 juil. 13

Deutsche Qualität

Les oreilles qui sifflent, des courbatures dans les jambes, des bleus sur les bras, les yeux explosés, et la respiration encore un peu haletante. Tous ces signes chez quelqu’un d’aussi pacifiste que moi ne peuvent signifier qu’une seule chose : J’ai été au concert de Rammstein aux Vieilles Charrues, festival de Carhaix. Ne pratiquant des exercices physiques qu’une fois ou deux par an, justement à l’occasion de concerts, il allait sans dire que je devais me préparer comme il se doit. Playlist apprise par cœur, passée en boucle... [Lire la suite]
28 janv. 13

TSAMERE - FERRARI - LECAPLAIN

Durant ma longue vie sur la blogosphère, j'ai eu l'occasion raconter des concerts dans des salles plus ou moins grandes, et je pense que je me débrouille pas si mal. Par contre, je n'ai jamais parlé des spectacles comiques auxquels j'ai assisté. J'ai pourtant eu la chance de voir Stéphane Guillon, et Jamel Debbouze dans leurs "spectacles de l'homme seul debout" respectifs, sans les évoquer. Je me propose donc de corriger mes négligences avec le dernier spectacle auquel j'ai assisté : Arnaud Tsamère, Jérémy Ferrari et Baptiste... [Lire la suite]