23 juil. 13

Deutsche Qualität (5)

Il est peut-être 23 h 30, les enfants doivent être couchés. Du moins, devraient-ils l’être. Nouveau joujou proposé, des guitares lance-flamme. Je ne les connaissais pas, celles-là ! Puis, c’est encore Flake qui en prend pour son grade. Bâillonné, à quatre pattes, il subit les sévices du chanteur qui lui impose une douche en bon et due forme, avant de l’adresser au public. La scène se passe sur une plate-forme surélevée, mêlant allègrement horreur et grotesque, dans un alliage dont seul Rammstein a le secret. Encore une fois, Flake... [Lire la suite]

23 juil. 13

Deutsche Qualität (4)

D’autant que ce n’est pas fini. Sans doute la chanson la plus travaillée de Rammstein, et la plus réussie. Sans doute leur hymne, « MEIN TEIL » prend la suite. La mise en scène, vous connaissez, je me suis étendu dessus il y a un an et demi. En fait, regarder un concert pour la seconde fois, et au premier rang permet d’apprécier les détails, d’examiner la lumière, le décor, et, dans le cas présent, les effets scéniques. Ainsi, ais-je pu percer à jour la magie du chaudron en feu. Certes, Till est équipé d’un lance-flamme aux... [Lire la suite]
23 juil. 13

Deutsche Qualität (3)

Un rideau cache l’ensemble de la scène, tout est plongé dans le noir. Une série de notes angoissantes s’élèvent progressivement, suivies d’une quinte d’explosions. Des fusées jaillissent derrière le rideau, illuminant dans leur flash le décor. Le calme revient sur scène, tandis que l’excitation s’étale comme une trainée de poudre dans le public. Certains ont besoin d’une poignée de chansons pour chauffer leur auditoire, ce n’est pas le cas pour Rammstein. Deuxième salve de fusées, qui pètent en même temps que la batterie. Je n’ai... [Lire la suite]
23 juil. 13

Deutsche Qualität (2)

 Sur le terrain, je constate que les écrans sont apportent des conseils judicieux. « Il fait chaud, pensez bien à vous hydrater, mettre un chapeau, et tartinez vous de crème solaire ». Heu, juste pour info, la crème solaire, c'était pas le contenu du flacon que le videur m’a confisqué parce qu’il s’agissait d’une potentielle arme de destruction massive ? Si ? Autant pour moi, j’ai cru, l’espace d’un instant, et avec satisfaction, être un terroriste. Sur la droite, derrière des stands et autres barnums, la grande scène apparut... [Lire la suite]
23 juil. 13

Deutsche Qualität

Les oreilles qui sifflent, des courbatures dans les jambes, des bleus sur les bras, les yeux explosés, et la respiration encore un peu haletante. Tous ces signes chez quelqu’un d’aussi pacifiste que moi ne peuvent signifier qu’une seule chose : J’ai été au concert de Rammstein aux Vieilles Charrues, festival de Carhaix. Ne pratiquant des exercices physiques qu’une fois ou deux par an, justement à l’occasion de concerts, il allait sans dire que je devais me préparer comme il se doit. Playlist apprise par cœur, passée en boucle... [Lire la suite]
05 nov. 12

porter le deuil à bout de bras

      Les mouvements de foule m'interrogent toujours, surtout quand ils ne sont pas tournés à ma gloire seule, auquel cas je ne m'interroge plus, mais je jouis du spectacle, même si je dois dire que ça n'arrive qu'assez rarement.   Oui, je ne comprends pas pourquoi des centaines de personnes vont se regrouper pour exprimer en communion, de manière absolument obscène et impudique, les mêmes émotions, que ce soit de la colère, ou de la tristesse, ou de la joie, ou autre chose. Pourquoi, pourquoi sortir dans la... [Lire la suite]

24 sept. 12

rock is dead

La fin est trop rapide. Je me serais bien battu plus longtemps que ça, mais les lumières m'extirpent déjà du cauchemar. Je suis mort, crevé, et sors dans la pluie, dans la nuit.   Le show a été bon, à n'en point douter, mais comme à chaque fois, la playlist aurait pu être différente. Manson avait choisi d'aller dans l'efficace en supprimant les balades, et autres chansons plus harmonieuses et plus lentes. C'est un choix.   Certaines chansons, malgré tout, m'ont déplu. Sweet dreams que j'ai trop entendue, the love... [Lire la suite]
Posté par lonaneur à 16:44:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
17 sept. 12

hey cruel world tour ... (2)

Le prochain titre est projeté à l'arrière de la scène : (m)obscene. Manson entame un discours, mais l'absence de sous-titres m'empêche de bien comprendre. Sans doutes est-ce qu'il s'agit de propos nous demandant à tous d'être une foule obscène. Quoi qu'il en soit, je l'accueille avec mes deux majeurs dressés. Là, les mouvements se font plus sauvages, il faut dire que la chanson entamée n'est pas faite pour calmer tout le monde.   Batterie brutalisée, le bassiste est en forme, la mèche à la indochine qui remue dans... [Lire la suite]
17 sept. 12

le zénith

J'arrive à 14h, et me pose avec bonheur sous un arbre. Cinq ans plus tôt, le soleil n'avait pas chômé, alors je préférais éviter les risques. Yavait plus qu'à regarder les fans arriver par groupe, ou seuls comme moi.   Je comparais les looks improbables, masque anonymous, crêtes et tempes rasées en veux tu en voilà (je me souviens surtout d'un gars, dont la langue était agrémentée de 3 barres métalliques à qui ça allait pas si mal, même si la tondeuse avait été un peu feignante sur l'un des côtés. Le nombre de tatouages... [Lire la suite]
Posté par lonaneur à 20:29:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
31 août 12

RAMMSTEIN : la mini-scène

Noir, plus rien. Puis, Richard est éclairé sur la miniscène, devant un clavier. Il se lance dans un truc pas très utile pour sonder la ferveur de la foule. Pas plus folle que ça, elle le suit, mais l'attention est retenue ailleurs.  (moins de 16 ans, passe ton chemin, tu n'as rien à faire au concert de Rammstein! Mais plus de 16 ans, surligne ce texte!)De la scène principale sort une meute de molosse. Paul, Oliver, Flake et Till, qui tirent chacun une lourde laisse de chaînes. A quatre pattes. Ils avancent, muscles saillants,... [Lire la suite]