08 janv. 14

Réveillons-nous !

  Approximativement deux mois après la Toussaint, on remet ça, il faut retourner voir sa famille. La seule différence notable qu'il puisse y avoir entre les deux fêtes, c'est qu'à la Toussaint, on se fait chier, alors qu'à Noël, ben, on se fait chier aussi, sauf que les gens chiants ne sont pas morts. Enfin, presque pas. C'est d'ailleurs pour ça qu'on refait 300 bornes tout les ans, pour vérifier si mémé est encore, et malheureusement en vie. La question qui brûle aux lèvres à tous, en voyant la grabataire, c'est :... [Lire la suite]

29 mai 13

défaite des mères

J'en suis bien conscient, je suis en retard de près de trois jours. Seulement, ne dit-on pas mieux vaut tard que jamais. Alors, à l'instar des résidus de capotes qui montrent leur reconnaissance en fabricant toute sorte d'objets inutiles et culinairement désastreux à base de pâtes, de boîtes à camembert et de papier crépon ; à l'instar de n'importe quel rappeur lobotomisé français qui se doit de dédier une chanson à sa maman, dans une syntaxe qui n'a rien à envier à la rédaction d'un CP, et la place entre deux chansons faisant... [Lire la suite]
25 août 12

Bon double AA !

      Exceptionnellement, j'ai décidé devant vous d'exprimer ma plus grande joie. Je suis d'humeur à faire la fête, et j'ai envie que tout le monde m'accompagne dans cet élan absolument jubilatoire. Aujourd'hui, plus que d'autres jours, c'est l'occasion de sortir les petits fours, les chips, et de sabrer le champagne sur une ambiance musicale qui nous fait tourner les serviettes, et nous élancer dans d'admirables queues leuleu. Dansons tous sur les rythmes entraînants, rions, et sautons tous de joie, ce n'est pas... [Lire la suite]
05 avr. 12

fête des maires, heu , de la mère... nOn ,de Noel Mamère, je sais plus, de merde en tout cas!

Pour imposer les valeurs des dirigeants nazis, à savoir le travail, la famille et la patrie, le maréchal pétain (un vieux avec un képi et des moustaches) eut de nombreuses bonnes idées. Concernant le travail, il obligea toutes les forces vives de la nation (entendez les jeunes) à travailler en Allemagne pour la gloire du Führer. Pour la patrie, toutes les propagandes étaient bonnes pour attiser le patriotisme des français, et enfin, pour la famille, fut instauré la fête des mères.Ce vestige de l'époque sombre de l'Histoire de France... [Lire la suite]