02 avr. 14

j'ai testé pour vous : un concert au ciné

  Les médicaments prévoient souvent plusieurs modes de posologie : voie orale, cutanée, en gouttes, en dragées, ou en suppositoires effervescents.   Pour la musique, c’est pareil : entre le CD, les clips à la télé, les concerts, et les DVD des concerts, l’amateur a le choix. Progrès de la technologie moderne, un nouveau format a fait son apparition il y a à peine quelque années.   Se cantonnant à l’opéra au début, les concerts au cinéma commencent à prendre une ampleur, et touchent à présent tous les... [Lire la suite]
Posté par lonaneur à 19:46:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

23 juil. 13

Deutsche Qualität (5)

Il est peut-être 23 h 30, les enfants doivent être couchés. Du moins, devraient-ils l’être. Nouveau joujou proposé, des guitares lance-flamme. Je ne les connaissais pas, celles-là ! Puis, c’est encore Flake qui en prend pour son grade. Bâillonné, à quatre pattes, il subit les sévices du chanteur qui lui impose une douche en bon et due forme, avant de l’adresser au public. La scène se passe sur une plate-forme surélevée, mêlant allègrement horreur et grotesque, dans un alliage dont seul Rammstein a le secret. Encore une fois, Flake... [Lire la suite]
23 juil. 13

Deutsche Qualität (4)

D’autant que ce n’est pas fini. Sans doute la chanson la plus travaillée de Rammstein, et la plus réussie. Sans doute leur hymne, « MEIN TEIL » prend la suite. La mise en scène, vous connaissez, je me suis étendu dessus il y a un an et demi. En fait, regarder un concert pour la seconde fois, et au premier rang permet d’apprécier les détails, d’examiner la lumière, le décor, et, dans le cas présent, les effets scéniques. Ainsi, ais-je pu percer à jour la magie du chaudron en feu. Certes, Till est équipé d’un lance-flamme aux... [Lire la suite]
23 juil. 13

Deutsche Qualität (3)

Un rideau cache l’ensemble de la scène, tout est plongé dans le noir. Une série de notes angoissantes s’élèvent progressivement, suivies d’une quinte d’explosions. Des fusées jaillissent derrière le rideau, illuminant dans leur flash le décor. Le calme revient sur scène, tandis que l’excitation s’étale comme une trainée de poudre dans le public. Certains ont besoin d’une poignée de chansons pour chauffer leur auditoire, ce n’est pas le cas pour Rammstein. Deuxième salve de fusées, qui pètent en même temps que la batterie. Je n’ai... [Lire la suite]
23 juil. 13

Deutsche Qualität (2)

 Sur le terrain, je constate que les écrans sont apportent des conseils judicieux. « Il fait chaud, pensez bien à vous hydrater, mettre un chapeau, et tartinez vous de crème solaire ». Heu, juste pour info, la crème solaire, c'était pas le contenu du flacon que le videur m’a confisqué parce qu’il s’agissait d’une potentielle arme de destruction massive ? Si ? Autant pour moi, j’ai cru, l’espace d’un instant, et avec satisfaction, être un terroriste. Sur la droite, derrière des stands et autres barnums, la grande scène apparut... [Lire la suite]
23 juil. 13

Deutsche Qualität

Les oreilles qui sifflent, des courbatures dans les jambes, des bleus sur les bras, les yeux explosés, et la respiration encore un peu haletante. Tous ces signes chez quelqu’un d’aussi pacifiste que moi ne peuvent signifier qu’une seule chose : J’ai été au concert de Rammstein aux Vieilles Charrues, festival de Carhaix. Ne pratiquant des exercices physiques qu’une fois ou deux par an, justement à l’occasion de concerts, il allait sans dire que je devais me préparer comme il se doit. Playlist apprise par cœur, passée en boucle... [Lire la suite]

06 déc. 12

liste des cadeaux de Noël que je ne veux pas

    Souvent, durant cette magnifique période de l'Avent, durant laquelle, il y a 2012 ans, Marie étant en cloque jusqu'aux yeux, et qu'elle faisait chier son engrosseur en lui priant de lui apporter des cacahuètes (ce qui était assez compliqué à l'époque, au regard de la situation géopolitique de Palestine), le citoyen lambda émet une liste de vœux aberrants, et se casse la tête vu qu'il a déjà tout acheté sur de multiples coups de tête pendant l'année, I-pad compris. Mes envies sont bien plus rationnelles, car au... [Lire la suite]
24 sept. 12

rock is dead

La fin est trop rapide. Je me serais bien battu plus longtemps que ça, mais les lumières m'extirpent déjà du cauchemar. Je suis mort, crevé, et sors dans la pluie, dans la nuit.   Le show a été bon, à n'en point douter, mais comme à chaque fois, la playlist aurait pu être différente. Manson avait choisi d'aller dans l'efficace en supprimant les balades, et autres chansons plus harmonieuses et plus lentes. C'est un choix.   Certaines chansons, malgré tout, m'ont déplu. Sweet dreams que j'ai trop entendue, the love... [Lire la suite]
Posté par lonaneur à 16:44:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
17 sept. 12

hey cruel world tour ... (2)

Le prochain titre est projeté à l'arrière de la scène : (m)obscene. Manson entame un discours, mais l'absence de sous-titres m'empêche de bien comprendre. Sans doutes est-ce qu'il s'agit de propos nous demandant à tous d'être une foule obscène. Quoi qu'il en soit, je l'accueille avec mes deux majeurs dressés. Là, les mouvements se font plus sauvages, il faut dire que la chanson entamée n'est pas faite pour calmer tout le monde.   Batterie brutalisée, le bassiste est en forme, la mèche à la indochine qui remue dans... [Lire la suite]
17 sept. 12

hey cruel world tour ... (1)

La pression est plus grande, j'avance d'un pas! Victoire. Aux premières notes, la pression monte encore, et je pense aux gens contre la rambarde. Le rideau tombe, ça commence! Une longue complainte est poussé par un Manson qui tourne le dos au public : « Hey cruel world... ». Tout le monde retiens son souffle, jusqu'au premier hurlement. Et là, c'est la folie!     La fumée est crachée sur scène, les projecteurs convulsent, et la foule en subit déjà les premiers effets. Pression, puis dilatation,... [Lire la suite]