23 juil. 13

Deutsche Qualität (5)

Il est peut-être 23 h 30, les enfants doivent être couchés. Du moins, devraient-ils l’être. Nouveau joujou proposé, des guitares lance-flamme. Je ne les connaissais pas, celles-là ! Puis, c’est encore Flake qui en prend pour son grade. Bâillonné, à quatre pattes, il subit les sévices du chanteur qui lui impose une douche en bon et due forme, avant de l’adresser au public. La scène se passe sur une plate-forme surélevée, mêlant allègrement horreur et grotesque, dans un alliage dont seul Rammstein a le secret. Encore une fois, Flake... [Lire la suite]

23 juil. 13

Deutsche Qualität (4)

D’autant que ce n’est pas fini. Sans doute la chanson la plus travaillée de Rammstein, et la plus réussie. Sans doute leur hymne, « MEIN TEIL » prend la suite. La mise en scène, vous connaissez, je me suis étendu dessus il y a un an et demi. En fait, regarder un concert pour la seconde fois, et au premier rang permet d’apprécier les détails, d’examiner la lumière, le décor, et, dans le cas présent, les effets scéniques. Ainsi, ais-je pu percer à jour la magie du chaudron en feu. Certes, Till est équipé d’un lance-flamme aux... [Lire la suite]
23 juil. 13

Deutsche Qualität (3)

Un rideau cache l’ensemble de la scène, tout est plongé dans le noir. Une série de notes angoissantes s’élèvent progressivement, suivies d’une quinte d’explosions. Des fusées jaillissent derrière le rideau, illuminant dans leur flash le décor. Le calme revient sur scène, tandis que l’excitation s’étale comme une trainée de poudre dans le public. Certains ont besoin d’une poignée de chansons pour chauffer leur auditoire, ce n’est pas le cas pour Rammstein. Deuxième salve de fusées, qui pètent en même temps que la batterie. Je n’ai... [Lire la suite]
23 juil. 13

Deutsche Qualität (2)

 Sur le terrain, je constate que les écrans sont apportent des conseils judicieux. « Il fait chaud, pensez bien à vous hydrater, mettre un chapeau, et tartinez vous de crème solaire ». Heu, juste pour info, la crème solaire, c'était pas le contenu du flacon que le videur m’a confisqué parce qu’il s’agissait d’une potentielle arme de destruction massive ? Si ? Autant pour moi, j’ai cru, l’espace d’un instant, et avec satisfaction, être un terroriste. Sur la droite, derrière des stands et autres barnums, la grande scène apparut... [Lire la suite]
23 juil. 13

Deutsche Qualität

Les oreilles qui sifflent, des courbatures dans les jambes, des bleus sur les bras, les yeux explosés, et la respiration encore un peu haletante. Tous ces signes chez quelqu’un d’aussi pacifiste que moi ne peuvent signifier qu’une seule chose : J’ai été au concert de Rammstein aux Vieilles Charrues, festival de Carhaix. Ne pratiquant des exercices physiques qu’une fois ou deux par an, justement à l’occasion de concerts, il allait sans dire que je devais me préparer comme il se doit. Playlist apprise par cœur, passée en boucle... [Lire la suite]
31 août 12

Je ne regrette rien !

Je suis sorti de Bercy vanné, usé, comme après une nuit entière à faire l'amour. Mais, contrairement à l'année dernière, je tenais debout, et je pouvais marcher. A l'époque, la fosse m'avait ruiné. Dans le couloir qui menait aux gradins, Loulou, Alexandre Astier et moi nous arrêtons pour acheter à boire. Il ne fallut que très peu de temps pour vider les bouteilles (sur aucun pantalons, cette fois-ci!). Lentement, nous nous remettons de nos émotions.  Le spectacle joue encore à plein régime dans mon esprit, comme si j'avais le... [Lire la suite]

31 août 12

RAMMSTEIN

La musique reprend, douce mais sombre. Till chante lentement ce qui ressemble à une ritournelle, jusqu'à ce que le batterie reprenne de plus belle, accompagnée des guitares. Les cris s'élèvent! Mais ce n'est rien car Till ouvre lentement la fermeture de son haut. Une tâche rouge se met à clignoter sur sa poitrine. Il l'enlève de la main, et là voici qui brûle dans sa paume. Dans l'ombre, la lumière rouge est éblouissante de brillance. Les effets scéniques sont loin d'être épuisés d'autant que la suivante est une de mes... [Lire la suite]
31 août 12

RAMMSTEIN : la mini-scène

Noir, plus rien. Puis, Richard est éclairé sur la miniscène, devant un clavier. Il se lance dans un truc pas très utile pour sonder la ferveur de la foule. Pas plus folle que ça, elle le suit, mais l'attention est retenue ailleurs.  (moins de 16 ans, passe ton chemin, tu n'as rien à faire au concert de Rammstein! Mais plus de 16 ans, surligne ce texte!)De la scène principale sort une meute de molosse. Paul, Oliver, Flake et Till, qui tirent chacun une lourde laisse de chaînes. A quatre pattes. Ils avancent, muscles saillants,... [Lire la suite]
31 août 12

RAMMSTEIN

Eins. Zwei. Drei. Vier. Fünf. Sechs. Sieben. Acht. Neun. Aus Toutes lumières allumées, les guitares commencent leur office, Till aussi. La tension monte jusqu'au refrain où c'est l'explosion : « hier kommt die Sonne » (Voilà le soleil!). Et quel soleil! J'ai les bras grand ouverts pour l'accueillir, comme l'ensemble de la foule. Pour l'accueillir, et surtout pour les accueillir, tout les membres du groupe. 18 000 personnes qui reprennent en coeur, qui font une sérieuse concurrence aux enceintes. 18 000 qui reprennent... [Lire la suite]
31 août 12

Den Ofen vorheizen (préchauffer le four)

19h58. La lumière de salle s'éteint, l'écran aussi et voilà qu'arrivent quatre musiciens, issus du croisement contre nature de Kiss et Marilyn Manson. Maquillage noir et blanc, cheveux longs hérissés à la manga. Bref, niveau look, un groupe comme on en voit plein dans le metal. Deathstars, les étoiles de la mort. Des suédois.  Après la mise à température ambiante de la foule, ils avaient été appelés pour la précuisson. La foule les écoutait avec attention mais sans fioriture, certains dodelinant de la tête. Pour ma part,... [Lire la suite]