02 avr. 14

j'ai testé pour vous : un concert au ciné

  Les médicaments prévoient souvent plusieurs modes de posologie : voie orale, cutanée, en gouttes, en dragées, ou en suppositoires effervescents.   Pour la musique, c’est pareil : entre le CD, les clips à la télé, les concerts, et les DVD des concerts, l’amateur a le choix. Progrès de la technologie moderne, un nouveau format a fait son apparition il y a à peine quelque années.   Se cantonnant à l’opéra au début, les concerts au cinéma commencent à prendre une ampleur, et touchent à présent tous les... [Lire la suite]
Posté par lonaneur à 19:46:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

12 déc. 13

l'article inattendu

  Quelle est la différence entre une oeuvre et un chef-d'oeuvre ?   Vous avez quatre heures.   Question bateau qu'on pourrait trouver à l'épreuve philo du bac, comme dans une dissertation d'histoire de l'art.   En toute modestie, et dans la mesure de ma capacité, je vais tenter d'apporter une réponse. Je précise ici que vous pourrez parfaitement l'utiliser dans vos travaux universitaires, mais il vous devrez passer à la caisse : propriété intellectuelle oblige.   Une oeuvre serait une création qui... [Lire la suite]
04 nov. 13

Que ma joie demeure

  Alexandre Astier est homme de gageure. Son traitement de la légende du roi Arthur en est un exemple, mais il va bien plus loin avec son one-man-show, « Que ma joie demeure ». Il prend le contrepoint de ce qui se fait de nos jours dans l’humour, en endossant le frac du compositeur Jean-Sébastien Bach. Il cherche à nous faire rire avec la musique classique. Dit comme ça, ce n’est pas gagné d’avance.       Car c’est bien d’un hommage ému à Bach qu’il s’agit. Un hommage à l’homme, au musicien, et à la musique... [Lire la suite]
23 juil. 13

Deutsche Qualität (5)

Il est peut-être 23 h 30, les enfants doivent être couchés. Du moins, devraient-ils l’être. Nouveau joujou proposé, des guitares lance-flamme. Je ne les connaissais pas, celles-là ! Puis, c’est encore Flake qui en prend pour son grade. Bâillonné, à quatre pattes, il subit les sévices du chanteur qui lui impose une douche en bon et due forme, avant de l’adresser au public. La scène se passe sur une plate-forme surélevée, mêlant allègrement horreur et grotesque, dans un alliage dont seul Rammstein a le secret. Encore une fois, Flake... [Lire la suite]
23 juil. 13

Deutsche Qualität (4)

D’autant que ce n’est pas fini. Sans doute la chanson la plus travaillée de Rammstein, et la plus réussie. Sans doute leur hymne, « MEIN TEIL » prend la suite. La mise en scène, vous connaissez, je me suis étendu dessus il y a un an et demi. En fait, regarder un concert pour la seconde fois, et au premier rang permet d’apprécier les détails, d’examiner la lumière, le décor, et, dans le cas présent, les effets scéniques. Ainsi, ais-je pu percer à jour la magie du chaudron en feu. Certes, Till est équipé d’un lance-flamme aux... [Lire la suite]
23 juil. 13

Deutsche Qualität (3)

Un rideau cache l’ensemble de la scène, tout est plongé dans le noir. Une série de notes angoissantes s’élèvent progressivement, suivies d’une quinte d’explosions. Des fusées jaillissent derrière le rideau, illuminant dans leur flash le décor. Le calme revient sur scène, tandis que l’excitation s’étale comme une trainée de poudre dans le public. Certains ont besoin d’une poignée de chansons pour chauffer leur auditoire, ce n’est pas le cas pour Rammstein. Deuxième salve de fusées, qui pètent en même temps que la batterie. Je n’ai... [Lire la suite]

23 juil. 13

Deutsche Qualität (2)

 Sur le terrain, je constate que les écrans sont apportent des conseils judicieux. « Il fait chaud, pensez bien à vous hydrater, mettre un chapeau, et tartinez vous de crème solaire ». Heu, juste pour info, la crème solaire, c'était pas le contenu du flacon que le videur m’a confisqué parce qu’il s’agissait d’une potentielle arme de destruction massive ? Si ? Autant pour moi, j’ai cru, l’espace d’un instant, et avec satisfaction, être un terroriste. Sur la droite, derrière des stands et autres barnums, la grande scène apparut... [Lire la suite]
23 juil. 13

Deutsche Qualität

Les oreilles qui sifflent, des courbatures dans les jambes, des bleus sur les bras, les yeux explosés, et la respiration encore un peu haletante. Tous ces signes chez quelqu’un d’aussi pacifiste que moi ne peuvent signifier qu’une seule chose : J’ai été au concert de Rammstein aux Vieilles Charrues, festival de Carhaix. Ne pratiquant des exercices physiques qu’une fois ou deux par an, justement à l’occasion de concerts, il allait sans dire que je devais me préparer comme il se doit. Playlist apprise par cœur, passée en boucle... [Lire la suite]
21 mai 13

du pain, et du jeu

C’est une chose que je n’ai pas encore faite sur ce blog : critique d’art. Et comme une bonne critique d’art ne peut exister sans de bonnes œuvres d’art, je vais critiquer un tableau du seul surréaliste, l’homme qui est fou (du chocolat Lanvin), vous l’avez reconnu, c’est Salvador Dali, ou Avida Dollars. Beaucoup de ses tableaux sont connus : le grand masturbateur, les montres molles, et toutes ces formes bizarres, molles, tenues ou non par d’innombrables béquilles.   Le tableau que je vais évoquer n’est pas le plus connu, il... [Lire la suite]
10 mars 13

envole moi (le remake)

La fin du monde n’a jamais été aussi proche, où comme disait mon père de manière non moins terrifiante : Mon anniversaire n’a jamais été aussi proche. Il y a des signes qui ne trompent pas. La démission du pape, le flot de météorites qui nous bombardent... Curieux de savoir comment cela terminerait, j’ai pris le temps de lire la fin de la bible. Croyez-le ou non : il est dit que les hommes commenceront à prendre les chevaux pour des bovins. Je vous le dis mes frères : mieux vaut se suicider avant que le pire n’arrive, mais en... [Lire la suite]