Il est quelque chose d'indéniable, que j'ai compris après des années et des années de recherche intensive : l'homme peut très bien vivre sans s'alimenter, sans s'hydrater. Il est tout à fait capable de ne pas dormir, c'est même recommandé. Toutes ces fonctions sont de l'ordre animales, et donc, elles sont très dispensables.

3106155419_2_3_muY8ul24



Par contre, cela ne veut pas dire qu'il n'éprouve pas de besoins, bien au contraire! Et ces besoins sont bien plus élaborés que de manger un simple hamburger. Pour être homme, il faut régulièrement assister à des concerts, lire des livres, aller au cinéma, regarder le ciel dans un téléscope, ou étudier la physique quantique. C'est plus fort que lui. Pourquoi croyez-vous, en effet que les bibliothèques, les musées existent si ce n'était pas nécessaires à l'homme ?



Forts de ce constat, en 2011, les britanniques ont eu la bonne idée, justement, d'affamer leur population, un peu comme certains dictateurs des pays du Sud. Il faut dire que l'enjeu était de taille, car il fallait construire des infrasctructures qui pourraient accueillir les sportifs du monde entier, pour l'organisation d'une compétition hors d'âge faisant s'affronter les diverses nations telles que nike, adidas et le coq sportif. Le résultat, d'ailleurs, nous le connaissons depuis la Grèce antique : ce sont les chinois, car ce sont eux qui fabriquent les baskets pour tout le monde.
 

3106155419_2_5_E7rMy6ga



L'important n'étant bien sûr pas de participer, mais de vendre des boissons énergisantes.



Donc, des bibliothèques ont été fermées pour les joies du sport. La lecture et le sport étant intimement liés, après avoir passé la première ligne, ce qui importe, c'est d'utiliser son cerveau. Le centre de la lecture pour le lecteur, et le centre du "mental" pour le sportif (je me suis déjà longuement étalé sur le sujet précédemment).



Tout ce faste, et cette pluie de médaille qui s'abattent sur les étagères des bibliothèques ne sont pas d'ailleurs sans rappeler ce qui se passe en Orient, où les radicaux islamistes cherchent à abattre le plus de mausolées possibles, sous l'indifférence absolue des occidentaux.
 

3106155419_2_9_s66OQhoj


 
Quelle différence y a-t-il, en effet entre les deux évènements à part le fait que l'un attire plus de caméras puisqu'il y a des feux d'artifices et des confettis ? Je suis absolument certain que si les islamistes avaient fait un tel effort de préparation, ils auraient eu plus de succès, eux aussi.



C'est là qu'on voit la différence entre les pays civilisés et les autres : dans leur manière de mettre en spectacle l'assassinat éhonté de la culture humaine.



La France, pays de Voltaire, de Rabelais et de Huysmans, n'est pas non plus protégée contre cette tendance suicidaire proprement anti-onanismique. Je me rappelle qu'un samedi soir, sur le plateau de Ruquier, Nadine Morano, dont le quotient intellectuel dépasse à peine celui de l'huître perlière (La Nadine dont le seul avantage est de produire des colliers de perles à une vitesse jusqu'alors jamais égalée sur la scène politique, ce qui la rend quand même précieuse), se scandalisait parce que le candidat PS avait lancé une promesse en l'air, dans laquelle il augmenterait de 50% le budget du ministère de la culture. Promesse relativement facile à suivre, puisque le budget de ce ministère est égale à 0, du coup, 0 + 50% = 0 (oui, j'ai fait des maths dans ma vie).
 

3106155419_2_7_cPxofANc


 
Nadoche s'égosillait en beuglant de toutes ses forces qu'il y avait quand même des choses plus importantes à faire que d'augmenter le budget de la culture. Je suis d'accord, il y a des petits malins qui ont taggé les grottes de Lascaux, il faut y envoyer une équipé de Kärcher.



Il y a des jours où je me dis que les livres ne brûlent pas à 451 degrés Fahrenheit, mais plutôt en dessous de 110 de QI.
 
(première publication : 2/8/2012)