3095091015_2_7_7tjRdlTl

 
Quatre mois plus tard, approximativement, me voilà de retour à Paris. Nouveau concert de prévu, Marilyn Manson, qui a lieu exactement 5 ans après le premier concert que j'ai assisté de lui. Au total, il s'agit de mon 3e concert du personnage.
 

3095091015_2_3_1XFf2kWsJe vous ai fait une gracieuse et juste critique de son album, qui m'avait beaucoup déçu par ses thèmes abordés, et son manque cruel d'imagerie : cruel world... En conséquent, je m'étais mis en tête de ne pas y mettre l'énergie vestimentaire que j'avais mise pour Rammstein. Le plus simple sera le mieux, puisqu'en plus de ça, je serais dans la fosse.

 
Inversement, j'avais blindé à fond mon voyage, prévoyant de quoi m'occuper, et ne me laissant aucun temps libre. Quand voyager devient plus crevant que le boulot!

La salle du zénith, où le rocker se produisait est localisé au parc de la Villette, vendue à 14 000 francs au monopoly, si je m'en souviens bien. Là, en plus du zénith, il y a la cité des sciences, et sa succursale, la Géode, immense bâtiment sphérique où sont projetés des films de qualité supérieure, en Imax, avec 3D et compagnie.
 
L'après-midi de mon arrivée, donc, je projette de suivre deux des projections, pour commencer à bien me remplir les yeux. Un documentaire sur les océanosaures, suivi d'un autre sur les ptérodactyles. Voilà de quoi bien commencer la visite de Paris!
 
 

3095091015_2_5_7pERWG5sFort intéressants, et beaux, les deux reportages m'ont plongé dans l'histoire de l'évolution, en plein Jurassique, c'était super! Un inconvénient, par contre, de taille, est survenu lors de la première projection. En effet, près de 9 ans plus tôt, une soixantaine d'humain avaient décidé de copuler, et j'ai du coup été confronté au fruit de leur libido. Un cauchemar. Je me suis réfugié de l'autre côté de la salle pour les entendre le moins possible, mais leurs cris de terreur face aux doux monstres marins me firent maudire la législation française qui n'imposait pas le port de la capote quand on veut avoir des enfants.

 
Heureusement, ils quittèrent les lieux pour la deuxième séance, d'ailleurs, tout le monde parti sauf moi, puisque j'assistais aux deux à la suite. J'ai profité de cet avantage pour choisir la place idéale. C'était parti pour admirer les monstres ailés qui n'ont même pas eu le temps de profiter de la technologie humaine.
 
Deux heures de film, je suis sorti émerveillé par toutes ces merveilles Salope de météorite!
 
Le soir arrivait, je rejoins ma chambre d'hôtel, puis, le soir, après avoir mangé de la gastronomie chinoise, je suis retourné à la Villette, pour repérer le Zénith, et surtout, m'apercevoir de l'ampleur de la connerie des fans. Une bonne cinquaine avait élu domicile devant les portes. J'évalue qu'il me faudrait arriver vers 13h-14h pour ne pas être trop pris au dépourvu.
 

3095091015_2_9_Updm3PnK

(première publication : 8/6/2012)